Newsroom

YOKOHAMA ADVAN Sport V105 mis à l'essai par Mathieu St-Pierre - Le Guide de l'auto

YOKOHAMA ADVAN Sport V105 mis à l'essai par Mathieu St-Pierre - Le Guide de l'auto

Vous l'avez lu d'innombrables fois sur l’importance d’être bien chaussé, mais vous ne prenez toujours pas vos pneus au sérieux. Je suis également coupable puisqu’avant de prendre des leçons de conduite de performance et de participer à des événements de lapping, je ne pensais que rarement à garder ma voiture et moi-même bien en vie, si je puis dire.


Ce ne fut que lorsque j'ai acheté de nouveaux pneus de performance, il y a une vingtaine d’années, que je me suis aperçu qu'ils font toute la différence. Le freinage, la direction, la tenue de route, l'accélération, tous ces éléments sont directement touchés par la qualité du caoutchouc que vous mettez sur votre voiture. Cela a également un impact direct sur la sécurité globale. Pensez-y!


Au fil du temps, je suis passé par un bon nombre d'ensembles de pneus, essayant toujours de soutirer le meilleur de ma voiture et la plupart du temps, je frappais dans le mille. Aujourd'hui par contre, mes besoins ont évolué et heureusement, la technologie du simple pneu a aussi grandement avancé.


Tout-en-un

De nos jours, la vitesse et les bons chronos sur une piste sont toujours importants, mais la voiture que j’utilise pour ces activités est celle de ma conjointe. Ce n’est pas idéal pour ce que je veux : de l'adhérence et une bonne tenue de route sur le sec et l’humide. Avec des pneus raisonnablement silencieux.

Mes recherches m’ont mené aux ADVAN Sport V105 de Yokohama. Deux de leurs principales caractéristiques ont immédiatement sollicité mon attention : « la semelle à pas variables favorise un roulement silencieux et confortable » et « des blocs extérieurs plus larges bonifient la maniabilité sur le sec alors que l’augmentation de la région des rainures intérieures permet de maximiser l’adhérence sur une chaussée détrempée ».

 


J'étais vendu! La présence d’une technologie de gomme résistante à l'usure a également retenu mon attention. Sur papier, ou du moins sur l'écran, je dois dire que ces pneus semblaient être le meilleur compromis pour moi.

Lors de mon inspection des pneumatiques en question, les grands blocs sur les bandes de roulement extérieures m’ont inquiété, car ils me rappelaient mes pneus précédents qui arboraient un design similaire et qui étaient extrêmement sujets au jalonnage. Ils étaient également bruyants.

Ma taille de pneus est P225/45ZR17, une taille assez commune sur les berlines intermédiaires et certaines compactes sportives. Les Yokohama ont une cote de vitesse Y, ce qui signifie qu'ils sont bons jusqu'à 300 km/h. Je doute fortement être en mesure de vous rapporter si c’est vrai ou non...


Des pneus neufs, et de nouvelles roues


Avec du nouveau caoutchouc, je me suis dit que je devrais aussi me procurer de nouvelles jantes. Je me suis donc tourné vers Fast Wheels (une entreprise locale du Grand Montréal) et ses toutes nouvelles roues FC04. Pour être honnête, leur design ne correspond pas exactement à mes critères personnels mais on m'a assuré, et je peux le confirmer, qu'elles sont très légères ce qui permettra d'améliorer la qualité de la conduite et la maniabilité en gardant le poids non suspendu à un minimum. Une fois le tout installé, j'ai rapidement changé d'avis; le look est super! Quoi qu'il en soit, et si le cœur m’en dit, je vais peut-être appliquer une peinture temporaire Plasti-Dip sur les jantes, probablement noir mat. Les roues et les pneus sont montés sur ma Subaru Impreza WRX SpecR1 2003 (un oiseau rare, faites la recherche sur le web). Ma WRX sert de voiture familiale, de pick-up pour des voyages au dépotoir municipal, et de bolide sur une piste. Elle fait un peu de tout, quoi!